D’abord, comment vas-tu ? -Qui es-tu ?

Bonjour, je vais très bien. 

Je suis Daly Haidara, j’ai 25 ans. Je suis actuellement salariée en tant que préparatrice en pharmacie.

Je suis en train de lancer ma gamme capillaire pour cheveux afros à frisés.

Quel est ton parcours académique et professionnel ?

J’ai eu mon bac ST2SS en 2016. Je voulais partir en BTS esthétique mais je n’ai pas été prise. La même année, j’ai intégré une école pour être préparatrice en pharmacie puis j’ai eu mon diplôme en 2018. 

J’ai fait 8 mois en CDI avec l’entreprise où j’avais effectué mon alternance. Ensuite, je me suis tournée vers l’intérim, finalement je me suis retrouvée dans le secteur hospitalier. 

J’ai ensuite fait un an de pause (pendant le confinement). Cette année m’a permis de réfléchir à ce que je voulais réellement faire. 

J’ai décidé de lancer ma gamme de cosmétique !

As-tu toujours voulu être entrepreneur/entrepreneuse ? Qu’est-ce qui t’amène à ton projet de cosmétiques dans ton entreprise aujourd’hui ?

Oui, j’ai toujours voulu être entrepreneuse mais je ne savais pas réellement dans quel domaine. 

C’est vraiment en 2020, que j’ai commencé à faire les démarches, à savoir comment entreprendre, etc…

Ce qui me motive dans le fait de lancer ma gamme cosmétique, c’est de faire changer le mode de consommation de mes futurs clients et déconstruire cette idée que l’on se fait du cheveu texturé.

Quelles sont les valeurs que tu souhaites transmettre à travers ton projet/entreprise cosmétique ?

Quelles sont les prochaines étapes pour toi ? Tes objectifs ? Est-ce que tu t'es fixé une échéance pour lancer tes projets ?

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui veut entreprendre dans le secteur de la cosmétique ?

Je lui dirais que l’entrepreneuriat ce n’est pas seulement un statut juridique, c’est aussi un état d’esprit qu’on acquiert au fil du temps. 

Ce qu’il faut savoir c’est qu’être entrepreneur est un travail de tous les jours. Il faut tenir sur la durée et vraiment aller au bout de ses idées. 

Dans les moments difficiles, il faut se rappeler pourquoi on a décidé d’entreprendre et s’accrocher à cette idée-là même si ça ne va pas être rose tous les jours !

Quels sont tes modèles ? Les entrepreneur.es que tu admires ?

Les entrepreneurs que j’admire sont : 

  • Jack Ma est le créateur d’Aliexpress et d’Alibaba. C’est une personne qui a eu énormément d’échecs mais il a continué et aujourd’hui il est l’un des plus riches au monde ! C’est vraiment le modèle de la persévérance. Je vous invite d’ailleurs à regarder son interview où il parle de son parcours, de ses échecs, etc…
  • Robert Kiyosaki est un écrivain, c’est l’auteur de Père riche père pauvre, Il a réussi à déconstruire l’idée qu’on se fait de l’économie pour recréer une nouvelle idée. C’est ce que je veux faire avec nos cheveux : changer l’idée que les cheveux crépus sont moches, difficiles à entretenir, etc…
  • Kelly Massol est la créatrice Des Secrets de Loly. On entend de plus en plus parler de sa marque.

C’est un de mes modèles parce qu’elle a commencé il y a 10 ans avec un budget de 1 500 €… Petit à petit elle a développé  son entreprise jusqu’à arriver à atteindre 5 millions de chiffre d’affaires aujourd’hui

Elle a également réussi à montrer une autre image des personnes qui ont les cheveux texturés. Et elle a surtout réussi à les mettre en valeur, grâce à des produits qui correspondent à leurs besoins spécifiques.

  • Chichi Eburu : C’est la créatrice de Juvia’s Palace. C’est une marque de maquillage mondialement connue. C’est également un modèle de persévérance. Elle a décidé de créer une palette de maquillage qui irait à toutes les carnations de peaux noires et blanches. 

Pourquoi avoir adhéré à La Maison de la Cosmétique ?

Pour pouvoir échanger avec d’autres entrepreneuses et pouvoir bénéficier des Pauses Cosméto.

Merci beaucoup Daly pour ta confiance.

En attendant le développement de la communication digitale et la sortie de la première gamme de Wondhair Ful, allez suivre la marque sur Instagram.