Qui es-tu ? Parle-nous de toi et de ton actualité !

Je m’appelle Agnes, j’ai 32 ans. Je me définis comme une pharmacienne sportive passionnée de santé naturelle, et également une entrepreneure en cosmétique éthique dans le domaine du soin sportif naturel.

Il y a déjà 4 ans je me suis lancé le pari un peu fou de créer une gamme pour accompagner l’activité physique de tout niveau. 

J’ai moi-même souffert de douleurs au genou. 

Je ne trouvais pas de crème vraiment naturelle avec laquelle je pouvais soulager mes tensions physiques avant et après l’effort. 

Actuellement, je travaille au déploiement à grande échelle de la gamme courte de soins sportifs Laboratoire Natiyé en b to b, c’est-à-dire les pharmacies, les magasins sportifs et les clubs sportifs. Je me concentre essentiellement sur la partie vente et distribution pour que les soins soient accessibles au plus grand nombre. 

Je travaille aussi à la création d’un nouveau produit de la gamme d’ici début 2022.

As-tu toujours voulu être entrepreneuse ? Qu’est ce qui t’amène à ton projet de cosmétique d’aujourd’hui ?

Créer ma gamme cosmétique était un rêve que je ne pensais pas réalisable. Cela restait dans un coin de ma tête mais je me concentrais sur ma vie professionnelle en tant que pharmacienne. Je dirais que l’ensemble de mes expériences professionnelles m’ont amenée à entreprendre aujourd’hui.

J’ai compris que je n’aimais pas la routine, que j’aimais la liberté, l’innovation et les voyages. Après une expérience en laboratoire de recherche, je me rends compte que cela n’est pas fait pour moi. Le contact avec les patients me manque terriblement. 

Je tente également ma chance dans l’industrie en tant que cheffe de projet développement galénique chez Innéov (compléments alimentaires beauté de L’Oréal et Nestlé). Là encore, je profite de l’opportunité mais mon expérience prend fin en même temps que la fin de la division. 

Il me faut me rendre à l’évidence : j’ai besoin de retrouver ce contact humain, ce contact avec le patient et mon rôle de professionnelle de santé que j’ai mis de côté pendant 2 ans. Je me forme en parallèle à la cosmétique car je commence à m’y intéresser personnellement. En même temps, je continue à faire du sport collectif (volley-ball de manière intensive). 

Un jour, à fond dans ce rythme effréné, je me rends compte que le milieu du soin sportif est loin d’être écoresponsable. Je me fixe le challenge de contribuer à changer les choses. Cela passe par la mise en avant de mon terroir dans une gamme de soins 100% naturels à base de plantes des Antilles pour accompagner la pratique physique. 

Les valeurs que je souhaite transmettre à travers mon entreprise

Mes prochaines étapes, objectifs, échéances

Quels sont tes modèles ?

Mes modèles sont des sportifs de haut niveau tels que Teddy Riner. Je n’ai pas encore eu la chance de le rencontrer et j’espère vivement qu’il sera ambassadeur Natiyé un jour. 

Parmi mes modèles, je retrouve également des femmes, qui se battent pour leurs convictions, leurs innovations, leurs vies de famille et de sportive. 

Plus proche de moi, parmi mes modèles, il y a mon grand-père, celui qui m’a donné la force d’entreprendre. Il a toujours été là pour moi dans les moments de complicité comme dans les moments difficiles.

Natiyé veut dire Nature, Antilles et “Papiyé”, le surnom que je donnais à mon grand-père. 

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite entreprendre ?

Entreprendre est loin d’être un long fleuve tranquille. C’est un chemin qui n’a pas de sentier tout tracé. L’avantage est que chaque pas est une expérience qui fait grandir et donne envie d’explorer un peu plus loin, de se connaître encore mieux et de connaître ceux qu’on a réellement autour de nous. 

Je pense qu’il faut avoir en soi ce goût du voyage, cette curiosité et cette motivation physique et mentale à repousser à mains nues les montagnes. Oui, si on entreprend sans convictions, où juste parce que c’est à la mode, c’est selon moi une grosse erreur. 

Mon conseil est aussi de savoir admettre qu’on n’est pas bon partout mais qu’on apprend. L’apprentissage par l’expérience est bel et bien le meilleur des apprentissages.

Avant tout, mon conseil est d’oser. C’est en essayant que l’on devient meilleur et les échecs nous donnent de belles leçons de vie. 

Entreprendre a changé ma vie de pharmacienne, de guadeloupéenne, de sportive, de femme… 

Pourquoi avoir adhéré à La Maison de la Cosmétique ?

J’ai décidé d’adhérer à La Maison de la Cosméthique car j’y ai retrouvé de vraies valeurs et énergies communes. 

Échanger ne fait que continuer à nourrir l’esprit créatif et le processus d’amélioration continue.

De plus, les ateliers et conférences mis en place par les fondatrices sont très qualitatifs et apportent une réelle valeur ajoutée à mon quotidien d’entrepreneuse permettant de prendre du recul. J’aime aussi être en contact avec des entrepreneurs moins avancés pour accompagner ceux qui se lancent quand il me reste un peu de temps. 

Merci à LMCE pour tout ce travail et cette communauté dont je suis vraiment fière de faire partie.

Merci beaucoup Agnès pour ta confiance.

En attendant le développement commercial des produits Natiyé, allez suivre les activités de la marque sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, et LinkdIn.