Le beurre de karité, une merveille de la Nature

Qui d’entre vous n’a pas encore entendu parler de karité ?

Un peu comme la noix de coco, cet ingrédient a progressivement pris de la place dans nos salles de bain, nos sacs à main et même dans nos assiettes.
Aujourd’hui, La Maison de la Cosméthique vous propose une introduction dans les règles de l’art, avec ce produit aussi connu sous la noble appellation « L’Or des Femmes »… Rien que ça !

Le karité : mais d’où vient-il ?

Le karité est un arbre qui pousse dans les savanes d’Afrique principalement en Afrique de l’Ouest. Le mot « karité » signifie « arbre à beurre » en wolof, une langue parlée principalement au Sénégal. Cet arbuste est connu pour la matière grasse végétale qui en est extraite.

Le nom scientifique du beurre de karité est BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER. C’est ce que vous retrouverez dans les compositions, dans le fameux INCI de chaque produit.

C’est Ibn Battuta, grand explorateur et voyageur berbère, qui a commencé à parler du karité dans ses récits. Toutefois, le mot Parkii est une référence à l’explorateur écossais Mungo Park qui diffusa plus largement les bienfaits du karité dans le monde occidental. Cet ingrédient phare était utilisé et apprécié depuis toujours par les populations locales.

Le karité, « l’Or des Femmes »

Ce surnom est donné au karité, car ce sont les femmes qui se donnent du mal et excellent dans la filière karité. Traditionnellement ce sont les femmes (et les enfants) qui parcourent souvent de longues distances afin de ramasser les fruits du karité

Le karité est très important dans les économies de nombreux pays africains comme le Mali, le Burkina Faso. Des économies qui doivent leur essor et leur dynamisme aux femmes, souvent organisées en coopérative pour leurs activités. Celles-ci interviennent à plusieurs étapes de la chaîne (collecte, extraction et production du beurre, commercialisation).

Le karité pousse à l’état sauvage en Afrique à l’intérieur d’une zone géographique qui s’étend du Mali au Soudan au Nord et, du Togo à l’Ouganda au Sud. Celle-ci est surnommée par les négociants « la Ceinture du Karité ».

Il peut être considéré comme l’équivalent de l’olivier dans le bassin méditerranéen.

L’arbre mesure de 12 à 20 mètres. Il produit des fruits de forme ovale, comestibles et dont le cœur fait penser à des amandes. Chaque arbre produit entre 5 et 15 kg de fruits par an.

La récolte se fait à la main de juin à septembre pendant la saison des pluies. L’extraction traditionnelle du beurre de karité est longue et laborieuse. Cela demande, pour obtenir cette précieuse matière première, de :

  • Concasser
  • torréfier
  • écraser l’amande
  • baratter
  • faire cuire la pâte obtenue

L’extraction du beurre de karité peut aussi se faire par solvant ou par pression à froid.

Ce beurre brut est plus ou moins dur, d’une couleur plus ou moins jaune ou verte et son odeur est caractéristique. Ces données peuvent varier selon le terroir du karité, sa teneur en acides gras et les conditions de stockage

Le karité, allié de notre beauté

Le karité est un ingrédient prisé dans la filière cosmétique naturelle, notamment, pour sa forte teneur en acides gras essentiels comme…

Tout d’abord, le beurre de karité est riche en plusieurs acides gras essentiels comme :

  • L’acide oléique (40-60 %) ou
  • l’acide stéarique (20-50 %) ou
  • L’acide palmitique (2-9 %).  

Les acides gras ont un rôle indispensable pour la construction, le renouvellement, le maintien des cellules de notre peau. 

En savonnerie, le beurre de karité non raffiné est très apprécié pour ses insaponifiables (un complexe de vitamines et autres actifs bénéfiques pour notre peau). 

En résumé, le beurre de karité est reconnu par de nombreuses études pour ses propriétés :

  • Hydratantes,
  • nourrissantes,
  • anti-inflammatoires,
  • anti-oxydantes.

Avec toutes ces caractéristiques, pas étonnant que le beurre de karité soit très largement utilisé en cosmétique ! 

Le beurre de karité peut être considéré comme un classique dans nos salles de bains, bon pour notre peau et nos cheveux, seul ou en combinaison avec d’autres matières. Vous pouvez retrouver le beurre de karité dans la mousse de karité et sésame de Purae Cosmétics ou dans le baume capillaire de Jalya Nature.

Comment utilisez-vous le beurre de karité ? Est-ce une matière première essentielle pour vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.