Édito

Le jeudi 12 mars 2020, l’annonce du confinement dû à la pandémie du Coronavirus nous a tous mis dans un état de choc.

Les conséquences immédiates : fermeture des commerces en berne, salariés en télétravail ou en chômage partiel, pas d’école ou de cours pour les élèves et étudiants, obligés de suivre les cours à distance…

De façon résignée mais responsable, après la sidération, nous aussi avons accepté pour un temps de nous mettre “en retrait”, de nous abriter pour nous préserver tous.

Soudain, tous nos événements professionnels et grand public ont tous été annulés d’un seul coup. Nous avions déjà lancé la communication pour les ateliers prévus fin mars. Nous avions programmé l’afterwork post-hackathon, nous n’avions plus de lieu et devions tout stopper. 

Autre crève-cœur : nous avons été contraintes de laisser inoccupé notre bureau à la Maison Marceau.

Nous ne pouvions plus recevoir de stagiaires. Enfin pas dans un bureau physique.

Cette situation ne nous a pas fait perdre pied.

Bien au contraire, notre ambition de soutenir et accompagner les entrepreneurs du secteur cosmétique s’est raffermie.

Nous ne pouvions pas nous voir ? Soit ! Nous avons redéployé notre offre à distance. 

Ainsi, le 9 avril, nous lancions notre premier rendez-vous en ligne, les Cafés Savon : une rencontre matinale d’une demi-heure avec un expert, programmée chaque jeudi et ouverte à tous, sur des sujets tels que le marketing, la gestion d’un site web, l’art oratoire

Le 14 avril, nous organisions pour nos membres les Mardis Coaching, animés par Cyril Jamot, devenu depuis un partenaire de notre association (lien vers page). Nous avons aussi lancé des sessions de co-développement pour les membres.

Le 11 juin, nous proposions le Club Cosm’Éthiques sous un autre format : bi-mensuel et en ligne. Ils se poursuivront tout l’été pour permettre aux amateurs et porteurs de projet de la cosmétique naturelle, biologique et éthique de connecter et réseauter.

Le 2 juillet, nous avons démarré les Pause Cosméto, un programme de masterclass autour de la cosmétique.

Nous intégrons un volet distanciel à notre formation dont la prochaine session est prévue dans quelques mois (lien vers page dédiée).

Au total près de 300 personnes ont participé à tous nos événements depuis Paris, Aubervilliers, Genève ou Blois mais aussi depuis La Réunion,…

Sans lieu physique pour vous accueillir, La Maison de la CosmÉthique a su se mobiliser pour proposer un environnement bienveillant et boosteur de business.

Le terme « Agilité » a pris tout son sens, ici.

Nous mesurons tout le chemin parcouru depuis 2017. 

Si nous en sommes là, c’est grâce au soutien de nos membres, des stagiaires et des bénévoles mais aussi grâce à la confiance renouvelée de nos partenaires, qui ont répondu présents à nos différents événements.

MERCI A VOUS

2020 n’est effectivement pas une année comme les autres, elle nous a particulièrement remuées, challengées et boostées !

Nous sommes plus que convaincues que notre vision d’un tiers-lieu dédié à la cosmétique responsable a toute sa place. Oui ! Ensemble, nous allons contribuer au développement de la cosmétique responsable et au rayonnement et à l’essor de projets par la formation, l’entrepreneuriat, et aussi par la sensibilisation de nos concitoyens.

One reply on “Édito

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.